Témoin des méthodes employées par l'État français pour terroriser des personnes exerçant leur droit fondamental de manifester, je souhaiterais que l'usage de tous les lanceurs de balles de défense soit strictement interdit dans les opérations de maintien de l'ordre. Le nombre de personnes mutilées, éborgnées ou blessées témoigne de leur usage systématique, disproportionné et illégitime. Un usage encouragé par l'État français qui, à ce jour, n'a proféré aucun rappel à l'ordre face à ces dérives.