Il s’agit de proscrire la poursuite judiciaire des actes de solidarité avec les immigrants en détresse.