Les nouvelles technologies de communication émettent de plus en plus de rayonnements électromagnétiques. Leur influence sur des pathologies p.ex. Neurologiques ou oncologiques est mal connue. Des études épidémiologiques indiquent la progression de certaines de ces maladies, notamment en Angleterre, sans pouvoir exclure la participation de ces rayonnements. Du moratoire à l’étude d’implantation une réflexion participative me semble importante. Des experts devraient y être invités.