Créer plus de places en crèche « publique » dans l’arrondissement. Avec l’ouverture de nouveaux établissements (municipaux et/ou associatifs) et l’utilisation des nombreuses places vacantes dans les crèches privées (inter-entreprise, micro-crèche).
Favoriser une bonne prise en charge des tout-petits rassure les familles, encourage les parents (souvent les femmes) à retrouver sereinement une activité professionnelle et assure une mixité sociale dès le plus jeune âge.