Paris serait la 9e ville la plus bruyante du monde, derrière Pékin ou Mexico, et deuxième ville la plus bruyante d'Europe, après Barcelone.



A Paris intra muros, plus de 230.000 habitants sont en situation de dépassements des valeurs limites sur les bruits des transports routiers.



Le bruit affecte durablement la santé. La pollution sonore est assez insidieuse, parce que les premières conséquences sont la gêne au quotidien, le stress ou les troubles du sommeil, les deux derniers ayant des conséquences sur les risques cardio\-vasculaires.



Fort de ce constat, l'idée a pour objectif d’équiper l'arrondissement de capteurs sonores révolutionnaires qui portent le nom de « Méduse ».



Il s’agit d’un dispositif qui perçoit les sons à 360 degrés et effectue des mesures plusieurs fois par seconde pour savoir d'où provient le bruit dominant.



Il permettrait d’affiner la cartographie du bruit dans l'arrondissement et ainsi de prendre des mesures adaptées et ciblées. Il permettrait également, placé dans les zones festives, de résoudre les conflits d’usage de l’espace public entre les habitants et les clients des établissements nocturnes.