Notre ville de Montrouge étouffe sous les constructions immobilières (bureaux ou logements). Certains immeubles de bureaux restent vides des années. Je propose une suspension des permis de construire.

Les friches comme celle du 2 rue d'Arcueil devraient devenir provisoirement des jardins pas forcément sophistiqués et sur-équipés juste des bancs et des corbeilles et de la verdure. Les bâtiments vides pourraient être proposés à des collectifs sur le modèle de l'hôpital Saint Vincent de Paul.