Des couches de la population française ont à présent le sort des miséreux des pays émergeant (ou pas). Il faut pour eux rétablir l'impôt de solidarité sur les grandes fortunes.