Il faut que les élus les reconnaissent avec bienveillance, individuellement et/ou en association, que les personnes qui s'engagent puissent se faire entendre librement, tant dans la critique que dans les propositions, même si leurs propositions ne sont pas en accord avec celles de la majorité municipale.