Pourquoi ne pas envisager, parce que dans la vraie vie, c'est le cas, que des personnes au chomage, au RSI, sont néanmoins engagées dans des associations et qu'AUCUNE reconnaissance ne leur ait due. Il conviendrait donc de les "primer" selon l'engagement associatif dont elles font preuve.