Dans les écoles rurales, les retraités compétents (il y en a, j'en connais), pourraient participer à la vie de l'école, pas seulement pour torcher le cul des gamins, mais pour apporter leur concours, éventuellement avec encadrement à distance, pour le calcul, le français, la lecture, l'écriture, le raisonnement, les nouvelles technologies.
Cela permettrait de ne JAMAIS fermer une école rurale existante, ou même de réouvrir une école ayant existé.