La biodiversité est moins protégée que l’audiovisuel ou l’informatique qui disposent d’une autorité publique indépendante. Aujourd’hui l'autorité environnementale est nommée par l’exécutif. Elle n’est pas indépendante au sens juridique, ses avis ne sont que consultatifs. La reconquête de la biodiversité justifie que la Nation se dote d’une Autorité environnementale indépendante, avec personnalité morale et ressources propres. Ses avis seraient opposables et disposerait de pouvoirs de sanction.