Il faudrait un volet social dans le cahier des charges des marchés publics afin que l'argent des impôts ne puisse pas servir à l'enrichissement abusif sous forme de hauts salaires ou de forts dividendes. Je propose que pour toute société qui bénéficie d'un marché public les salaires soient plafonnés à 2 fois le salaire médian du pays et les dividendes au taux de crossance du pays, et cela, pour une durée de 5 ans au-delà de l'exécution du marché.