Ce moratoire d'une durée d'au moins un an devrait permettre de faire le point sur l'efficacité énergétique des éoliennes déjà installées (8000 à ce jour), leur compétitivité économique, les nuisances qu'elles produisent : effets sur la santé des hommes et des animaux du bruit, des infrasons, la destruction des paysages, la discorde entre voisins et villages.