Bon nombre de citoyens pourraient vivre de leur passion et de leur métier en développant les services à la personne, sans pour autant y passer tout leur temps. Il est préférable de s'épanouir pour une activité à temps partiel que se forcer à occuper un emploi non valorisant. Pour en arrive là il est nécessaire que chacun de nos élus locaux, notamment en zone rurale, sorte de leur inertie, de leurs concepts archaïques et se démènent pour générer une dynamique et créer des structures adaptées.