Aujourd'hui une large partie de la Petite Ceinture, voie ferrée abandonnée qui fait le tour de Paris, est largement inexploitée. Développer l'agriculture urbaine sur ces sites permettrait de fournir les habitants en fruits et légumes frais et de qualité, contribuant à améliorer l'indépendance alimentaire de Paris, à reconnecter les Parisiens à la nature et en apportant de la fraîcheur grâce à la végétation.