Les bords de sentiers et de routes devraient au moins être libre d'un mètre sans plantations agricoles, pour la biodiversité et la sécurité. (Voir conseils en matière d'aménagement de la région wallonne)
En concertation avec les fermiers on pourrait y planter des haies. En commençant par les sentiers, il y a déjà beaucoup de kilomètres disponibles dans notre entité. ( Voir fiche Google maps)
Pour la plantation proprement dites, la commune fournirait le matériel et les plants, voire qqs bras, et je suis sûr que des citoyens soucieux de leur environnement et de leur commune seraient motivés pour organiser ces plantations. ( Voir initiatives dans des communes namuroises )