Pourquoi ces fauchages d'accotements des chemins sillonnant le Domaine du Bois Vert sur le territoire de Saran alors que la végétation est encore en floraison, qu'en particulier les orchidées doivent être protégées -ainsi que toutes les autres espèces rares- et que les nidifications ne sont pas terminées ?

La Métropole ignore-t'elle à ce point les "bonnes pratiques" environnementales et pourquoi toutes les recommandations fondées et répétées des protecteurs de l'environnement sur le sujet restent-elles "lettre morte" ?

A minima, une communication officielle s'impose, des explications doivent être fournies aux citoyens et des engagements fermes doivent être pris par les responsables publics pour éviter les récidives inappropriées.