À la sortie de la rue des Brasseries, il est impossible de voir l’arrivée de véhicules venant de la gauche sans s’avancer sur la rue du Pont du Christ. Je propose de placer un miroir en face de celle-ci.